[Army Short Movie] Les équipes de tournage supplémentaires

  • 0

[Army Short Movie] Les équipes de tournage supplémentaires

Bienvenue à tous pour ce nouvel article.

Tout d’abord, si vous avez raté la première partie du tournage c’est toujours ICI

Comme dans les précédents articles, nous nous consacrerons encore au tournage de la partie action de notre court métrage, mais cette fois ci pour un nouveau point :

La création des équipes de tournages supplémentaires.

Pour ce Week end de tournage qui s’annonçait plutôt compliqué, nous avons décidé de développer plusieurs « zones » de tournage, nous permettant ainsi de réaliser un tournage plus rapide mais également de ne pas se faire piéger par le temps limité dont nous disposions.

Au niveau des contraintes , il convient de rappeler que ce tournage est au format 4K DCI pour un mastering final en 2K DCI.

Resoluciones-4K-con-TV

La 4K en image

 

Passons donc aux différentes équipes mise en place.

Les équipes Images et sons.

Contrairement au premier Week end de tournage, cette partie action nécessitée une mise en place visuelle un peu plus importante du fait du nombre de plans à tourner, mais également du nombre de supports ( stabilisateur, etc) à utiliser.

Pour la partie image nous avons donc été assez regardant sur les caméras utilisables mais également la machinerie possible à notre disposition.

Nous avions donc :

Coté machinerie : 

– Un trépied lourd Vinten.

Trépied lourd Vinten

Trépied lourd Vinten

J’avoue apprécier ce genre de trépied, il est effectivement assez imposant et difficile à déplacer, néanmoins sa tête fluide ultra précise, et sa capacité de charge en font un allié très intéressant dans la production de fiction.

– Une crosse épaule :

Jordan et la crosse Caméra

Jordan et la crosse Caméra

Le tournage à la crosse est un style de tournage que je maitrise assez bien, retranscrivant assez bien l’énergie de l’action pendant les combats.

– Le stabilisateur Movi

Geoffrey et le Movi

Geoffrey et le Movi

Pour ce genre d’outil, nous avions l’habitude d’utiliser des steadycams avec harnais mais pour cette production c’est un des acteurs ( Geoffrey /colt ) travaillant lui aussi dans le milieu de l’audiovisuel (vous pouvez d’ailleurs retrouver son travail ICI.) qui nous a amené un de ces stabilisateurs nouvelle génération. Ce genre d’accessoires change totalement la vision de la prise de vue mais nous reviendrons sur cet outil lors de l’article sur le retour complet du tournage.

Coté caméra 

Au niveau du matériel de base nous disposions déjà d’un GH4R + Lot d’optiques Samyang VDSLR 14/35/85mm

La bonne nouvelle fut amenée par mon stagiaire (et futur cadreur ( si il est sage)) Clément qui décida de s’équiper en GH4R pour ce court métrage, et ainsi prendre ses marques pour le tournage de son film de fin d’année : un petit tour ICI

 

Clément "concentré"

Clément « concentré »

Avec son école, il eut également à disposition un panel d’optiques fixe (14/50 / 100mm) pour compléter notre arsenal.

Geoffrey (colt) nous proposa également sa nouvelle caméra : le Sony A7SII

Nous avions donc une équipe de 3 cadreurs avec un rôle bien spécifique :

– Clément était en charge des plans fixes au trépied

– Jordan s’occupait des plans d’actions et suivis à l’épaule

– Quant à Geoffrey, le Movi et le Sony A7SII étaient parfaits pour les longues séquences de déplacements fluides.

L’option Drone

Comme je vous l’ai souvent dit dans les articles, chez WZFprod, le contact entre les gens est primordial. C’est pour cette raison que nous profitons de chaque occasions pour établir un dialogue avec le maximum de personnes possibles, c’est ainsi qu’au détour d’une rencontre lors d’une prestation, Hugues, un pilote de drone fût intéressé pour se joindre à l’aventure du army short movie. Vous pouvez d’ailleurs le retrouver ICI . Il nous apporta ainsi les moyens d’obtenir des prises de vues aériennes en 4K grâce notamment au drone DJI phantom 4K.

Le drone en attente

Le drone en attente

Coté son

Au son, on retrouve Bastien déjà présent sur la première partie du tournage, nous n’avons pas eu la possibilité d’avoir plusieurs preneurs de son, mais Bastien, fort de son professionnalisme, a su mener sa tache d’une main de maitre quasiment sans râler ( c’est vrai, il n’a râlé que 85% du temps, c’est assez peu finalement ).

Max en train de râler justement

Bastien en train de râler justement

Coté Lumière, électricité 

Pour cette partie, je fais confiance depuis les débuts de WZFprod à Fred , membre constant de l’équipe WZFprod.

Il a du retrouver les habitudes des tournages avec peu de budget, avec les spots de chantiers, comme éclairage direct ( éclairage volontaire ) mais également pouvoir rehausser les ombres, avec des panneaux LED, des minettes sur batteries etc…

Fred en pleine discussion avec Geoffrey et clément

Fred en pleine discussion avec Geoffrey et Clément

Un petit point important sur lequel nous reviendrons dans le tournage, nous n’avions accès à l’électricité, il fallait donc trouver un moyen de la faire venir à nous pour régler les problèmes que cela engendrait : Make up, projecteurs, batteries caméras etc…

C’est à ce moment là que Rog alias Bizu dans le film nous proposa l’utilisation de son groupe électrogène de 3000W ( encore une prière au dieu du tournage qui fût exaucée)

Coté Logistique

Étant conscient que la tache n’allait pas être simple pour gérer le planning, les acteurs, les éléments logistiques … La présence d’un coordinateur technique me parut nécessaire . J’ai donc recruté un nouveau stagiaire recommandé par une ancienne professeur lorsque j’étais moi même en formation.

Max en pleine gestion des acteurs pour le planning

Max en pleine gestion des acteurs pour le planning

 

Et voila Maxime qui se rajouta à l’aventure. Je pu lui confier notamment l’organisation des scènes pour les make-up, les déplacements pour récupérer les acteurs et les emmener au lieu de tournage et quelques autres mésaventures mais ceci vous est réservés lors d’un prochain article.

Cette expérience me permis de découvrir quelqu’un de volontaire et qui ne baisse pas les bras lors des difficultés, de la fatigue et des multiples problèmes d’un tournage.

Le Maquillage

Qui dit film de guerre, dit forcement blessures, brulures, sang … etc . Il nous fallait donc une maquilleuse à la hauteur.

Pour cela je pris le pari de recontacter une Make up artist que je connaissais d’une précédente réalisation, et qui avait fait preuve d’un très bon esprit sur le tournage malgré la charge de travail pour elle.

Laurie en retouche Make-up

Laurie en retouche Make-up

Laurie : ( Art atelier pour ses coordonnées ) fut donc en charge de  la réalisation Make-up VFX . Elle réussit dans des conditions plus que défavorable à sortir des réalisations très convaincantes, permettant de montrer des gros plans sans avoir honte de le filmer :).

Coté catering 

Pour nourrir tout le monde il nous fallait cette fois un vrai catering. N’ayant jamais vraiment du faire face aux besoins importants d’une équipe, nous fûmes heureux d’avoir la proposition de Caro,  la compagne de Fred notre machino/electro qui se proposa de nous réaliser la cantine.

Et bien, qu’elle ne fut pas notre surprise lorsque Fred nous apporta le nécessaire pour 2 jours de tournages avec 4 repas possibles par jours, en sachant que l’équipe du samedi était composée de 15 personnes et celle du dimanche de 25 personnes.

Nous ne pouvons que la féliciter d’avoir réussi cette prouesse avec le maigre budget alloué à la nourriture ( plus de détails dans l’article spécial tournage)

Coté Making of et Photos

Pour ce projet, l’objectif était de se faire plaisir mais ce serait vous mentir si nous vous disions que la communication autour de cette mobilisation n’as pas été prévue.

Nous avions à coeur de vous faire vivre une production au sein de WZFprod, qui à permis par la même occasion de développer nos stages « immersions ». (les détails ici)

Il fallait donc mettre les moyens nécessaires pour avoir assez de contenus à vous faire partager .

Pour cela nous avons eu la chance d’avoir :

Julie : Photographe dans l’équipe de WZFprod, et en phase d’intégrer l’équipe permanente pour nos prestations.

Julie pendant une pause entre deux photos

Julie pendant une pause entre deux photos

Romain : Stagiaire cadreur qui remplaça au pied levé un de mes caméraman blessé peu avant le tournage.

Romain en action

Romain en action

Rog (acteur) : Qui nous a monté un VLOG tournage (disponible ici) 

Cyril  (acteur) : Qui nous a fait quelques photos pour compléter les reportages déjà disponible.

Nous pouvons encore les remercier pour leur travail, (même si le making of de Romain est encore en montage : son profil est ici c’est donc à lui qu’il faut se plaindre pour le faire accélérer ) car si aujourd’hui vous pouvez avoir un aperçu si détaillé de cette aventure c’est grâce à eux.

Voici donc les personnes qui ont rendu cette aventure possible, et qui ont accepté de se prendre au jeu de la production de court métrage.

à Bientôt pour les articles :

La recherche des décors/ et équipements (armes, vêtements, véhicules)

Les deux jours de tournages

Le bilan du tournage.

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à mettre un petit like et à nous rejoindre sur la page Facebook ICI et à commenter, ça fait toujours plaisir d’apprendre à vous connaitre 🙂 .

 

 

 

 

 

 


About Author

Jordan.M

Réalisateur /cadreur/monteur Gérant de WZFprod

WZFprod Recommandé par StarofService

StarOfservice Top Pro 2016

Rejoignez nous

Profitez de nos offres spéciales

* indicates required

Suivez nous sur Facebook